Les Régates Impériales à Ajaccio, course de Yacht Tradition et Epoque en Corse.

Les caprices de l'Ambata



Les caprices de l'Ambata
Hier Eole avait décidé d’aller souffler ailleurs.

Hier Eole avait décidé d’aller souffler ailleurs. Pourtant au départ de cette troisième course, le vent se maintenait à 12 noeuds. Dés le Scudo, il commençait à faiblir pour n’atteindre très vite que trois noeuds.
Les bateaux quasiment réduits à l’immobilité franchissaient avec peine la bouée des îles Sanguinaires. L’épreuve écourtée prenait fin à la tourelle de la Campanile à l’Isolella, annulant le retour par le passage du Scudo.

Dans ces conditions très particulières, on pouvait saluer la victoire de Oiseau de feu. Arrivé vers seize heures, il devançait Zéphir dabord, et Moonbeam de très loin. Lentement, les derniers concurrents rejoignaient le quai d’honneur jusqu’à dix huit heures trente.
Sur une mer étonnament calme le spectacle restait splendide et on nous apprenait qu’une chaîne de télévision russe mondialement regardée, suivait l’évènemment, enchantée de la prestation de nos équipages, au coeur d’un site d’exception.
Du côté des navigateurs on espèrait aujourd’hui le retour du dieu des vents.


Rédigé par Alexandra Gauthier le Lundi 18 Janvier 2010 modifié le Mardi 9 Février 2010



Dans la même rubrique :

L'ambata toujours là - 18/01/2010

Une course impériale - 18/01/2010

La première journée - 18/01/2010

Les inscriptions 2005 - 18/01/2010

Avis de course 2005 - 18/01/2010


Partager ce site




CCI CORSE DU SUD
Partenaire de l'édition 2016







Le blog d'informations touristiques en Corse.

Location de voiliers au départ d'Ajaccio
Vente, location, gestion à l'année.

Louer un scooter ou une moto pour profiter d'Ajaccio pendant les vacances.

Tout savoir sur les sports en Corse, les dates, les petites et les grandes courses.




_NPJ2488_Nigel_Pert
regates_imperiales_2009_bateaux_7.jpg
regates_imperiales_2009_bateaux_11.jpg
L1000630Nigel_Pert